La lampe de Chevet

Les auteurs parlent entre eux, infos et jeux littéraires.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Premier roman: La ria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kristen
Elève
Elève


Nombre de messages : 33
Age : 68
Localisation : Saint-Malo
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Premier roman: La ria   Dim 21 Mar - 12:31

Bonjour à tous,

C'est avec un peu d'anxiété, un rien de fierté et beaucoup d'humilité que je viens vous présenter mon premier roman.
Auparavant j'ai été édité par une maison d'édition bretonne "Les éditions du phare" pour un recueil de nouvelles à caractère maritime, tirées de mes années de navigation au long cours. J'avais pris plaisir à écrire ce livre, mais je n'avais rien inventé, je m'étais contenté d'évoquer des souvenirs.
Un roman, c'est différent, il faut tout créer, ou presque.
Ce n'est pas à vous que j'apprendrai que l'écriture de ce livre m'a apporté un plaisir immense. Sur la fin toutefois, l'inspiration s'était tarie et je ne comprenais pas pourquoi. Et puis, j'ai réalisé que je n'avais en fait pas envie de terminer ce bouquin, pas envie de quitter des personnages auxquels je m'étais attaché et qui allaient disparaître avec la dernière ligne. En réalité, c'était comme si je n'étais plus dans la fiction, que ces gens existaient vraiment et que mon histoire était réelle. Curieuse impression. Avez-vous ressenti de tels sentiments en écrivant?
J'ai bien dû me décider à le terminer.
Maintenant il est sur le présentoir de la Lampe de chevet.
Ce livre n'a rien d'autobiographique, je le précise tout de suite. L'histoire se déroule près d'une ria, c'est à dire une vallée maritime, comme on en trouve tout autour des côtes de Bretagne. Dans l'ouest, on les appelle des abers. J'habite, moi-même, au bord de l'une d'elles. Ce n'est pourtant pas celle de mon histoire. Je suppose que toute personne écrivant un roman doit se servir de réalité pour créer de la fiction.
Pour le reste, je laisse le soin de découvrir à ceux qui seraient tentés de lire ce roman, en espérant que cette lecture leur procurera du plaisir. Je dirai quand même que l'histoire laisse une large part aux sentiments, parce que je pense très fort que l'amour, les amours, de tous ordres, restent la raison essentielle d'exister. Avis que je vous livre de façon non péremptoire.
La bonne journée à toutes et à tous,
Kenavo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babou
Célébrité
Célébrité


Nombre de messages : 1401
Age : 54
Localisation : Correns, VAR
Date d'inscription : 08/07/2009

MessageSujet: Re: Premier roman: La ria   Dim 21 Mar - 13:23

J'ai déjà été faire un tour, afin de lire un extrait et comme je l'ai dis ailleurs, j'aime beaucoup et j'aime tout autant la couverture ! Very Happy Je me le procurerai un jour, sois-en sûr ! Wink
Pour ce qui est de ton interrogation, j'ai ressenti la même chose, mais il nous faut bien quitter nos personnages et terminer l'histoire si nous voulons être lu(e)s !!! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camylène
Prix Fémina


Nombre de messages : 2261
Date d'inscription : 07/06/2007

MessageSujet: Re: Premier roman: La ria   Dim 21 Mar - 17:06

Moi non, je n'ai jamais ressenti ce genre de chose, parce que j'aime bien faire connaissance avec de nouveaux personnages. Quand l'imagination se tarit, c'est en général parce que j'ai voulu forcer les héros à faire des choses qui ne leur correspondaient pas.
Bonne chance pour ce roman, Kristen !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marlene.manuel.free.fr
Corynn
Prix Goncourt


Nombre de messages : 3252
Age : 52
Localisation : Gascogne & Bretagne
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Re: Premier roman: La ria   Lun 22 Mar - 11:05

ça alors, Kristen, je n'avais pas fait le rapprochement entre toi et le Christian de "La ria" ! C'est excellent !!! Laughing

Bien sûr que l'amour est très important dans notre vie et ce n'est pas nous qui te diront le contraire. En plus, un très grand nombre d'entre nous sommes "fleurs bleues", et fières de l'être, alors, tu vois, tu parles à des convaincu(e)s d'avance. lol!

Pour mes personnages, je suis comme Camylène. Je leur donne vie et assez de maturité pour qu'ils puissent ensuite voler de leurs propres ailes... (un peu comme je le fais d'ailleurs avec mes deux enfants). C'est à eux de conquérir les lecteurs, une fois que ceux-ci ont le livre entre les mains... et bien sûr, je leur souhaite longue et heureuse vie cheers

Longue et heureuse vie à tes personnages itou ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.taolenn.com/Artistes/CorynnThymeur/CorynnThymeur.htm
Elena
Prix régional


Nombre de messages : 448
Age : 72
Localisation : Poitou
Date d'inscription : 18/10/2008

MessageSujet: Re: Premier roman: La ria   Jeu 25 Mar - 7:18

J'espère qu'il marchera bien et aura du succès bien mérité ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elenagt.free.fr/site-ecriture/index.htm
Machin
Amateur
Amateur


Nombre de messages : 83
Age : 73
Localisation : Valleraugue en Cévennes
Date d'inscription : 10/12/2009

MessageSujet: Re: Premier roman: La ria   Jeu 1 Avr - 0:57

Bonsoir Kristen,

Je vais probablement me procurer ton livre mais pour le moment j'ai abandonné la lecture pour l'écriture et je n'ai pas de temps disponible ; j'ai de l'activité sur le gril ! En tout cas, le thème me convient.

Pour les personnages et l'amour je ne dirai pas comme toi.

Mes personnages disposent de mes gènes et je ne m'en défends pas mais je peux les quitter; je sais que le suivant ne me sera pas étranger, plus que le précédant.
En fait je les utilise comme des outils et je leur injecte des sentiments pour leur donner l'illusion d'indépendance... mais je les tiens en laisse, sait-on jamais ! j'exerce ainsi mon pouvoir, pouvoir effectif que j'ai perdu avec le temps. A ne pas confondre avec de la vengeance, non, seulement le pouvoir de les mouvoir dans des milieux que je n'aurais pas osé fréquenter ou d'un autre temps avec des sensations que je dois imaginer, mais aussi le pouvoir de les remplacer quand ils ont donnait tout le jus qui désaltérera les lecteurs, oublieux.

Finalement, c'est du plaisir que j'attends d'eux et rien que cela!

Pour l'amour, je pense que son antonyme n'est pas négligeable non plus. La vie n'est pas faite seulement de ça et nos romans non plus; où bien c'est de l'eau de rose et ça n'intéresse plus grand monde. En images encore ! Mon plaisir est de jouer avec les sentiments, en les dosant. Dans la vie on ne peut pas s'amuser à ce jeu alors pourquoi pas en fiction?

L'amour est indéniablement un bon sentiment mais pas si répandu qu'on voudrait bien le faire croire. Il suffit d'allumer son écran de télé ou regarder par les trous de serrure pour constater les déchirements en famille, après un héritage, par exemple.

Au premier mot, je voulais seulement te dire que j'ai lu ton message.

Kristen n'est pas un prénom commun !

Bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sitefayejc.fr/
Kristen
Elève
Elève


Nombre de messages : 33
Age : 68
Localisation : Saint-Malo
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Premier roman   Jeu 1 Avr - 11:12

Bonjour à toutes et à tous,

Merci d’avoir lu mon message Fayejc et d’y avoir répondu. J’ai pris du plaisir à le lire. Nos perceptions sont quelque peu différentes et c’est tant mieux.
J’avoue que le mot « outil » pour évoquer les protagonistes d’un roman me heurte un peu. J’ai entretenu avec mes personnages un rapport plus étroit et quelque peu fusionnel. Mais que l’on se rassure, si je n’avais pas envie de les quitter, j’y suis quand même parvenu sans peine. Je ne voudrais pas non plus m’afficher comme une sorte de démiurge. Toutefois, j’ai réellement fait naître ces personnages qui ne correspondent à aucune personne de mon entourage ou que j’aurais connus. Il y a sans doute de moi dans l’homme du roman. Peut-on éviter une forme d’amalgame à ce niveau, notamment dans un premier roman ? Mais il a évolué au gré de l’histoire et je n’aurais certes pas réagi comme lui si cette aventure, à Dieu ne plaise, m’était arrivée.
Pour ce qui est de l’amour, auquel je fais référence, je persiste à penser que ce sentiment est le seul digne de nous élever au dessus de l’animal. Si tant est que l’on ait besoin de s’élever au dessus de l’animal. On ressemble trop à ce dernier pour tous les aspects de nos existences. De bien mauvais aspects parfois. Je ne veux pas dire en cela que l’amour règle nos vies. Loin s’en faut. Son pendant, la haine, se porte très bien également. Pour être à l’automne d’une vie bien remplie, notamment sur le plan affectif, j’ai abandonné beaucoup de mes illusions. Oui ! Mais l’amour, quand même ! Toujours !
Je voudrais citer Brel : « Aimer, même trop, même mal » Toutefois, cette chanson s’appelle « L’inaccessible étoile », et tout est dit.
Je ne sais si mes personnages m’ont donné du plaisir, mais j’ai eu grand plaisir à les faire évoluer. La différence est subtile. Peut-être n’y a-t-il pas de différence.
Finalement, je ne pense pas que nos perceptions soient très éloignées. Le plaisir d’écrire se décline sans doute dans la subjectivité et l’indicible.
Kristen est un très vieux prénom breton. C’est Christian, tout simplement.
Kenavo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corynn
Prix Goncourt


Nombre de messages : 3252
Age : 52
Localisation : Gascogne & Bretagne
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Re: Premier roman: La ria   Jeu 1 Avr - 13:21

D'accord avec ce que tu dis, Kristen, sauf peut-être sur un point, lorsque tu écris "je persiste à penser que ce sentiment est le seul digne de nous élever au dessus de l’animal. Si tant est que l’on ait besoin de s’élever au dessus de l’animal. " En fait, cela laisse supposer que seul l'humain serait capable d'amour, et pas l'animal. Je ne peux pas être d'accord avec cela.

Par contre, si on parle de la haine, qui est, à première vue, l'opposé de l'amour, alors là oui, je pense que seul l'humain est capable de haine. Enfin, personnellement, je n'ai jamais vu d'animal capable de haine.

Et n'en déplaise à Fayejc, l'amour entre des êtres humains est un sentiment qui peut durer de façon forte et puissante toute une vie. J'ai en exemple plusieurs couples autour de moi. Ce ne sont les aléas de la vie, qui est parfois bien dure, qui tue l'amour, bien au contraire, ça le consolide. Je sais de quoi je parle. Et plusieurs d'entre nous, ici, sur ce forum, savent aussi de quoi je parle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.taolenn.com/Artistes/CorynnThymeur/CorynnThymeur.htm
Kristen
Elève
Elève


Nombre de messages : 33
Age : 68
Localisation : Saint-Malo
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Re: Premier roman: La ria   Jeu 1 Avr - 13:37

Bonjour Corynn,
A ce niveau, le débat devient difficile. Il n'est pas prouvé scientifiquement que les animaux sont capables d'amour. Même si parfois ça y ressemble fort. D'ailleurs, scientifiquement toujours, notre amour à nous les humains ne serait que quelques étincelles cérébrales et des émissions de phéromone...
Finalement, l'amour, n'est que ce que l'on veut bien en faire et je préfère en garder une vision sentimentale en le situant au coeur plutôt que dans le cerveau. Mais sans doute me complé-je ainsi dans une douce illusion.
Mais si les animaux sont capables d'amour, alors je ne vois pas pourquoi ils seraient exempts de haine. La nature est basée sur la loi des contraires.
Quant à la solidité de l'amour... Oui, bien sûr, on a vu ce sentiment grandir dans l'épreuve. Mais il s'effrite parfois au premier aléa de la vie. Ou il s'éteint sans raisons apparentes. Tout est possible, il n'y a pas de critères.
Je considère quand même qu'il est à l'origine de tout ce qui fait la vie intéressante.
Bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corynn
Prix Goncourt


Nombre de messages : 3252
Age : 52
Localisation : Gascogne & Bretagne
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Re: Premier roman: La ria   Jeu 1 Avr - 13:57

Oui mon beau ! tu n'as pas tord. Et le jour où la science arrivera à disséquer la beauté de l'amour, et bien, ce sera un bien triste jour.

Tu vois, par rapport à la haine, j'ai écrit "à première vue l'opposé de l'amour", parce que dans certains cas, l'amour et la haine s'entrecroise tellement qu'on ne peut pas dire qu'ils soient à l'opposé l'un de l'autre chez les humains...

Si ce que ressentent parfois les animaux n'est pas de l'amour, ça y ressemble vraiment drôlement, et pour moi (parce que je suis têtue Laughing ) c'est de l'amour.

Et je persiste à dire que je n'ai jamais vu d'animaux faire du mal pour le plaisir de faire du mal, détruire pour le plaisir de la destruction. J'en ai vu cependant avoir ce type de comportement, non pas par haine mais par jalousie. Ce n'est pas tout à fait pareil Very Happy .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.taolenn.com/Artistes/CorynnThymeur/CorynnThymeur.htm
Babou
Célébrité
Célébrité


Nombre de messages : 1401
Age : 54
Localisation : Correns, VAR
Date d'inscription : 08/07/2009

MessageSujet: Re: Premier roman: La ria   Jeu 1 Avr - 14:15

Débat très intéressant, les amis ! Very Happy Mon opinion penche plus du côté de celui de Kristen et Corynn !!! Wink Comme vous avez tout dit (et que je suis un pressée ! lol! ) je n'en rajouterais donc pas ... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corynn
Prix Goncourt


Nombre de messages : 3252
Age : 52
Localisation : Gascogne & Bretagne
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Re: Premier roman: La ria   Ven 2 Avr - 13:11

lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.taolenn.com/Artistes/CorynnThymeur/CorynnThymeur.htm
Machin
Amateur
Amateur


Nombre de messages : 83
Age : 73
Localisation : Valleraugue en Cévennes
Date d'inscription : 10/12/2009

MessageSujet: Re: Premier roman: La ria   Ven 2 Avr - 17:19

Bonjour,

"Et n'en déplaise à Fayejc, l'amour entre des êtres humains est un sentiment qui peut durer de façon forte et puissante toute une vie." Attention, ce n'est pas du plagia...

Je ne comprends pas ce "n'en déplaise à..." Je n'ai rien affirmé qui soit contre l'amour ! Je m'en tiens à un avis littéraire, je n'avance rien de personnel et dans ce cas je pourrais fort bien présenter d'autres jugements, sans que je les partages !

Ce dont je suis sûr, voyez-vous, c'est que je me méfie toujours de ceux qui aiment trop, en paroles !

J'ai rarement avoué mon amour et cependant ça m'est souvent arrivé. Ô! pas à défoncer des portes, mais quand même ! Par contre, dans mes romans je n'hésite pas à déclarer ces battements troublants.

Pour ce qui est de l'amour et de la haine ressenti par un animal..pourquoi ne pas le leur demander? Vous n'avez pas un chien? J'ai deux poules et un coq, voulez-vous que je les interroge ? Si vous voyiez mes poules couver leurs œufs vous en seriez convaincu.

Lorsque je parle d'amour c'est pour me détendre. J'espère qu'il en est de même pour vous.

Mon cœur s'est fatigué d'aimer et d'être aimé

J'adore cette neige qui tombe du pointeau de ma souris.

Bon après-midi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sitefayejc.fr/
claudy
Grand écrivain
Grand écrivain


Nombre de messages : 833
Age : 77
Date d'inscription : 09/06/2007

MessageSujet: Re: Premier roman: La ria   Sam 3 Avr - 14:06

Mon cœur s'est fatigué d'aimer et d'être aimé

Tu es vraiment blasé , fayejc ?! par contre où je te rejoins, c'est je te cite , ce sera plus rapide .....Ce dont je suis sûr, voyez-vous, c'est que je me méfie toujours de ceux qui aiment trop, en paroles ! ... oui seuls les actes comptent, les paroles , parfois c'est de la parlotte Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-ciel-et-plume.chez-alice.fr
Kristen
Elève
Elève


Nombre de messages : 33
Age : 68
Localisation : Saint-Malo
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Re: Premier roman: La ria   Sam 3 Avr - 14:27

Je suis un peu désolé d'être à l'origine de ce débat. Il est difficile sur un forum de ne pas user de "paroles", c'est même, je crois, le but d'un tel lieu d'échanges. Je pense que l'on peut y évoquer l'amour sans que ce soit forcément des "parlottes". On reste dans l'absolu. Chacun vit l'amour comme il l'entend et surtout comme il le peut. Il n'y a rien à prouver et je ne voudrais pas susciter de méfiance parce que j'ai évoqué ce sujet.
Il serait dommage que lancer un débat revienne à allumer une bombe atomique.
On peut aussi, parler du temps qu'il fait.
Bonnes Pâques à toutes et à tous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Machin
Amateur
Amateur


Nombre de messages : 83
Age : 73
Localisation : Valleraugue en Cévennes
Date d'inscription : 10/12/2009

MessageSujet: Re: Premier roman: La ria   Sam 3 Avr - 14:48

Je suis désolé. Nous pouvons évoquer ce sujet à saturation mais chacun de nous aura son avis et ça ne peut-être que productif. Seule la raison doit en fixer les frontières; dans la mesure où nous nous éloignons du roman, dans le cadre du forum.

Je faisais allusion au proverbe "Qui veut trop prouver ne prouve rien". Et j'ai été avare de telles déclarations dans ma vie privée et gêné d'écrire ce que je ressentais, rien de plus.

Si nous n'avions pas l'amour romanesque que nous resterait-il, la haine ou le détachement ?!

Ce que je vis sous un ciel nuageux ne vous concerne probablement pas si un beau soleil vous réchauffe, mais vous pouvez toujours me dire que vous êtes désolé pour moi ! L'eau de pluie prépare le sol pour les champignons.

Bonne fin de longue semaine Kristen, réjouissons nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sitefayejc.fr/
Marie
Admin


Nombre de messages : 691
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: Premier roman: La ria   Lun 5 Avr - 13:24

Bonjour,

Bien que ce ne soit pas littéraire, bien sûr on peut parler de l'amour, du moment qu'on ne dispute pas.

Je pense qu'on ressent l'amour en fonction de ce qu'on a vécu et de ce que l'on voit autour de soi.

Je crois à l'amour, je n'ai pas perdu mes illusions parce que j'ai vu adolescente, l'histoire de mes parents, quand je vois aujourd'hui mes beaux-parents s'aimer encore alors qu'ils se sont connus avant l'âge de 20 ans et qu'ils en ont maintenant plus de quatre vingts, et quand je vois également mon couple.

Je crois aussi à l'amour des animaux. Il y a quelques années, j'avais un chien, un chat et une chatte, tous castrés. Et chaque nuit, les chats venaient dormir, se blottissant contre le chien. Ce n'est pas de l'amour, ça !
cheers

_________________
S'il ne se passe rien, écris pour le dire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-lampe-de-chevet.aforumfree.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Premier roman: La ria   Aujourd'hui à 22:44

Revenir en haut Aller en bas
 
Premier roman: La ria
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon premier roman
» Notes sur "J'écris mon premier roman"
» Mon premier roman pour enfant : Argia
» Mon premier roman : Eclos des mots
» DEATH TROOPERS: Le premier roman d'horreur de Star Wars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La lampe de Chevet :: LITTERATURE :: • Vos romans-
Sauter vers: