La lampe de Chevet

Les auteurs parlent entre eux, infos et jeux littéraires.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [Recueil de nouvelles et de poèmes] L'envol des mots

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
karameltendre
Prix régional


Nombre de messages : 606
Age : 49
Localisation : Tarn
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: [Recueil de nouvelles et de poèmes] L'envol des mots   Mer 19 Aoû - 3:47

Nous étions plusieurs personnes d'un forum d'écriture à participer à ce livre.








Photos de gauche à droite : Paskal Carlier, Admin du forum d'écriture et instigateur du livre, au centre, Sabine, la correctrice, et enfin Loïck le fils de Paskal.




Liste des auteurs

Alexis Lorens,
Amandine (chava),
Bélinda Nell,
Catherine Targe,
Envy,
Evelyne Bertrand (Vivi),
Irène Pauletich,
Kathy.C,
Laure Mariolles,
Laurence Pourieux,
Lilie,
Olivix,
Marie Sedem,
Marie-Pierre Gautier Charente,
Paskal Carlier,
Sandrine Gautier (Androgynia Sanzô),

Et Loïck, 9 ans

Certes j'ai participé à la création de ce livre, mais je voulais en parler car il y a de très beaux textes écrit par des personnes qui pour la première fois ont osé les publier.
Je dis un grand merci à Paskal Carlier qui à mit tout en œuvre pour réaliser ce livre et par la même occasion, le rêve des participants.

J'ai beaucoup aimé le texte : "L'escalier" entre autre.


Dernière édition par karameltendre le Mar 3 Mai - 18:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emoticones.editboard.com/forum.htm
Eva
Ecrivain
Ecrivain


Nombre de messages : 263
Age : 45
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 09/06/2007

MessageSujet: Re: [Recueil de nouvelles et de poèmes] L'envol des mots   Mer 19 Aoû - 15:19

Je l'ai mais je ne l'ai pas encore lu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.clic-et-moi.fr/eva/index2.php
karameltendre
Prix régional


Nombre de messages : 606
Age : 49
Localisation : Tarn
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: [Recueil de nouvelles et de poèmes] L'envol des mots   Mer 19 Aoû - 16:13

Je crois que pour apprécier un livre, il faut prendre le temps pour le lire, alors prends tout ton temps. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emoticones.editboard.com/forum.htm
Babou
Célébrité
Célébrité


Nombre de messages : 1401
Age : 54
Localisation : Correns, VAR
Date d'inscription : 08/07/2009

MessageSujet: Re: [Recueil de nouvelles et de poèmes] L'envol des mots   Mer 19 Aoû - 17:53

Et comment c'est qu'on fait pour se le procurer ? Very Happy Bises ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
claudy
Grand écrivain
Grand écrivain


Nombre de messages : 833
Age : 77
Date d'inscription : 09/06/2007

MessageSujet: Re: [Recueil de nouvelles et de poèmes] L'envol des mots   Mer 19 Aoû - 18:08

Je l'ai ce recueil, derrière moi, dans ma biblio et je l'ai beaucoup apprécié ... Paskal s'est donné à fond dans sa réalisation et chapeau à lui ... j'avais mis un commentaire sur l'envol des mots ... mais je ne sais plus où, il a du se perdre dans les pages anciennes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-ciel-et-plume.chez-alice.fr
karameltendre
Prix régional


Nombre de messages : 606
Age : 49
Localisation : Tarn
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: [Recueil de nouvelles et de poèmes] L'envol des mots   Mer 19 Aoû - 18:50

Babou a écrit:
Et comment c'est qu'on fait pour se le procurer ? Very Happy Bises ! I love you

Voilà ou tu peux te le procurer.

http://mamirene.e-monsite.com/categorie,oeuvre-commune,1889881.html (plus disponible)



http://www.thebookedition.com/l-envol-des-mots-plumes-libres-p-5280.html (plus disponible)


Dernière édition par karameltendre le Ven 6 Mai - 11:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emoticones.editboard.com/forum.htm
Babou
Célébrité
Célébrité


Nombre de messages : 1401
Age : 54
Localisation : Correns, VAR
Date d'inscription : 08/07/2009

MessageSujet: Re: [Recueil de nouvelles et de poèmes] L'envol des mots   Mer 19 Aoû - 19:00

Merci Karamel !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
karameltendre
Prix régional


Nombre de messages : 606
Age : 49
Localisation : Tarn
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: [Recueil de nouvelles et de poèmes] L'envol des mots   Mer 19 Aoû - 19:37

Il me reste encore 2 livres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emoticones.editboard.com/forum.htm
karameltendre
Prix régional


Nombre de messages : 606
Age : 49
Localisation : Tarn
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: [Recueil de nouvelles et de poèmes] L'envol des mots   Lun 2 Mai - 12:35

Pour ceux qui n'ont pas eu la chance de le lire ou qui ne sont pas inscrit en face, je vais poster mes textes ici.


Les sœurs jumelles.

Nous sommes 2 sœurs jumelles.
Nous avons vu le jour en même temps,
Il n’y a pas si longtemps.
Cette journée avait bien commencé.
Pour mal se terminer.
Côte à côte, on a été piqué.
Par des insectes mal intentionnés.

Nous sommes 2 sœurs jumelles.
Notre mort n’est pas accidentelle.
Alors qu’en nous, il y avait la vie.
Ce jour-là tout c’est fini.
Le choc que nous avons subi.
En nous a tout détruit.
Beaucoup de monde a péri.
Endeuillant familles et amis.

Nous sommes jumelles,
Nous sommes 2 sœurs,
Nous sommes les sœurs jumelles
Du World Trade Center.

Le : 03/04/2008

Marie-Pierre Gautier Charente

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emoticones.editboard.com/forum.htm
Corynn
Prix Goncourt


Nombre de messages : 3256
Age : 52
Localisation : Gascogne & Bretagne
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Re: [Recueil de nouvelles et de poèmes] L'envol des mots   Mar 3 Mai - 16:21

C'est très juste, cette association de soeurs jumelles piquées par des insectes qui les font mourir, Karamel.

Pourquoi signes-tu "Charente" à côté de ton nom ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.taolenn.com/Artistes/CorynnThymeur/CorynnThymeur.htm
karameltendre
Prix régional


Nombre de messages : 606
Age : 49
Localisation : Tarn
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: [Recueil de nouvelles et de poèmes] L'envol des mots   Mar 3 Mai - 18:13

Charente est mon nom de jeune fille.
Pour moi écrire c'est bien, mais laisser le nom de mon père et de mon beau père c'est mieux.
Donc, quand Paskal à proposé de faire l'envol des mots, c'étais ma façon à moi de faire participer mon père et mon beau père qui ne sont plus de ce monde.
Mon mari m'a dit que j'aurai du mettre mon nom de jeune fille avant, mais bon, c'est pas grave, donc Marie-Pierre Gautier Charente est mon nom d'auteure, voilà.



Voilà un autre texte.


La naissance de la mort.

C’était il y a très, très longtemps.
Le monde était que naissance, vie et beauté.
Il y avait tellement de vie sur cette planète, que pour trouver un prénom différent des autres, ils devenaient de plus en plus longs et même des fois très difficile à prononcer.
Il y avait une jeune fille d’une beauté exceptionnelle, son nom était Mira-Oriana-Reine-Tamina.
Elle était tellement belle, que ses amis la surnommés « Belle »
Tout le monde l’admiré, elle n’avait d’égal que la vie.
Elle vit un jeune homme accompagné d’une jeune est jolie fille qui semblait être sa petite amie, appuyés contre le rocher des amoureux.
Belle, alla à leur rencontre pour faire connaissance.
La jeune fille se présenta et c’est comme ça quelle connu, Angie et Karl-Eliot-Leon-Even-Nil, plus souvent surnommé Kelen.
Angie et Kelen, s’aimaient, mais l’arrivé de Belle allait tout changer.
Dès quelle vit Kelen, son esprit et son corps furent tout en émoi.
Et le garçon ressenti la même chose, et le lui rendait par des sourires coquins et charmeurs.
Angie se rendait bien compte qu’il se passait quelque chose entre eux, mais elle avait confiance en leur amour.
2 Jours passèrent...
De retour au rocher, elle vit Belle qui les attendait, mais l’attirance des 2 amants était plus forte que la raison.
Angie voulu retrouver le regard de son amour, mais celui-ci lâcha ses mains, pour celles de la prétendante.
Elle supplia Belle de les laisser tranquille, d’un simple geste, Belle poussa Angie, celle-ci trébucha et se cogna la tête contre le Rocher.
Son corps inerte, étonna les autres.
Kelen, ne fit pas trop attention à nouvelle attitude d’Angie, car il n’avait d’yeux que pour Belle.
C’est l’attroupement autour de la jeune fille qui le fit réagir, car celle-ci ne bougeait plus.
Étonné par l’immobilité de la jeune fille, un homme plus ancien arriva.
Les gens lui expliquèrent ce qui venait de se passer et désignèrent Belle.
Mais dans la foule une voix plus forte s’éleva et dit :
C’est M-o-r-t qui a fait cela.
C’est ce jour-là que la Mort est née.
On donna son nom à cette nouvelle attitude.
Pour ce cachet des regards, elle enfila son chaperon bleu, mais la couleur changea, et devint noire.
Tout ce qu’il avait autour de Mort changeât aussi.
Les gens commencèrent à la fuir, elle leur faisait peur.
Son visage devint hideux, les rosiers se changèrent en ronce ralentissant sa fuite.
Elle se confectionna une faucille avec un grand manche pour éviter de se piquer et de frayer un passage.
Elle partit très loin, Mais les traces de son passage, mirent beaucoup de temps à partir.
Toutes les personnes qui n’avaient pas succombé à sa présence, avaient les gènes de la mort en eux.
Un nouvel état physique se mit en route, la vieillesse, suivit de bien d’autres maux.
Ce monde qui était surpeuplé, se vida à grande vitesse.
Tout cela venait de bouleverser l’ordre qui régnait en ce monde.
Karl-Eliot-Leon-Even-Nil dit K-E-L-E-N fut rejeté par les gens et devint : Un démon.
Suivit de ses amis, qui s’opposèrent à son bannissement.
Mais ceci est une autre histoire.


Marie-Pierre Gautier Charente
Septembre 2007

Les noms en abrégés n'ont pas étaient choisis au hasard.
(voir le répertoire des noms de démons sur votre moteur de recherche).


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emoticones.editboard.com/forum.htm
Corynn
Prix Goncourt


Nombre de messages : 3256
Age : 52
Localisation : Gascogne & Bretagne
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Re: [Recueil de nouvelles et de poèmes] L'envol des mots   Mer 4 Mai - 13:50

Comme cette idée de la naissance de la Mort est intéressante Karamel. C'est vrai ça, je ne m'étais jamais posée la question de savoir comment la Mort était née.

C'est une chouette histoire mon Bonbontendre cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.taolenn.com/Artistes/CorynnThymeur/CorynnThymeur.htm
karameltendre
Prix régional


Nombre de messages : 606
Age : 49
Localisation : Tarn
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: [Recueil de nouvelles et de poèmes] L'envol des mots   Mer 4 Mai - 14:18

Merci Corynn. Smile





LA MORT

Tu es toujours à l’heure et ne fait pas de différence,
Tu peux être douce ou pleine de violence,
Pourtant tu n’as aucun sentiment,
Tu frappe quand c’est le moment,
Tu es unique et pourtant tu as plusieurs visages
Beaucoup ton rencontré au détour d’un virage
Souvent tu nous fais peur, mais on sait que l’on n’a pas le choix
Un jour un se retrouvera devant toi,
Bataille déjà perdu d’avance,
Notre seule chance, c’est de partir sans souffrance
Les mots qui te décrivent le mieux sont :

Misère, violence
Oublie, destinée
Regret, douleur
Tristesse et inévitable

Tes quatre lettres représentent tous ses maux en bien plus encore,
Car tu es.....

LA MORT !!


Marie Pierre Gautier Charente

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emoticones.editboard.com/forum.htm
sylvain.le.braz
Peu connu
Peu connu


Nombre de messages : 129
Age : 35
Localisation : Brest
Date d'inscription : 12/01/2011

MessageSujet: Re: [Recueil de nouvelles et de poèmes] L'envol des mots   Mer 4 Mai - 22:41

bravo pour ' les soeurs jumelles ' et ' la mort '
A la fois courtes, simples et si empreintes de signification(s)
merci, karamel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bibliothequeducenacle.drupalgardens.com/interviews
karameltendre
Prix régional


Nombre de messages : 606
Age : 49
Localisation : Tarn
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: [Recueil de nouvelles et de poèmes] L'envol des mots   Mer 4 Mai - 22:44

Merci sylvain.le.braz de m'avoir lu. Smile et merci pour les compliments. Smile



Prière pour notre survie.

Je suis né il y a plus de 400 millions d’années.
J’étais pratiquement le premier vertébré sur cette planète.
D’un commun accord avec toutes les autres espèces des océans, nous avons vécu en harmonie.
Puis certain d’entre nous, les aquatiques avons voulu fouler le sol.
Pendant des milliers d’années tout c’est à peu près bien passé.
De mon lit d’eau salé, j’en ai vu des espèces qui sont apparu et disparu, surtout sur la terre, cette plate forme dure est souvent instable.
Mais la vie à continuée son chemin, on tuait que pour vivre, et non par plaisir.
On a passé des millions d’années comme ça, ou j’ai vu de minuscule être devenir des géants, pour ensuite redevenir plus petit et enfin avoir une taille raisonnable.
Des températures, aussi très variable, qui allait d’une grande glaciation à des périodes, confortable.
Mais un jour est arrivée une espèce marchant sur les 2 pattes arrière.
Elle ne nous paraissait pas vraiment dangereuse, et elle a évolué doucement en respectant la nature, l’accord que nous avions passé au début tenait toujours.
Pendant des millions d’année, le mot RESPECT était le maitre mot à toutes espèces.
Il y a une centaine d’année tout a basculé, on a commencé à nous chasser, cette espèce avait pour nom, les humains, j’ai compris, que si la terre ne remettait pas de l’ordre sur elle-même bientôt nous ne serions plus.
Mais j’ai aussi compris que celle qui nous a donné le jour était aussi mal en point que nous.
Après avoir fais disparaitre des tas d’espèces, et mise en danger bien d’autre, l’homme dans sa folie nous mène à notre perte, mais aussi à la sienne.
Nous les requins sommes le début de la fin.
Avec notre extinction, vous provoquerez votre propre extinction.
Nous ne sommes pas plus dangereux que bien d’autres créatures.
Je dirai même que la créature la plus redoutable de ce monde est l’homme.
L’homme c’est donné le titre de souverain sur les autres espèces, mais c’est plus un parasite.
Quand il parle, il dit qu’il faut être humain envers les autres.
Humain ?
Mais que-ce-que cela veux dire ?
Puisqu’il ne respecte pas la vie, nous les animaux n’avons jamais donne un nom spécifique, pour dire que nous sommes bons.
L'homme s’attribue des mots représentant tout ce qu’il n'est pas.
Ils disent : soyons humains, mais la définition (idées, espoirs, poésie, amitiés, compassion) qu’ils donnent à ce mot ne correspond pas du tout à leur attitude en vers les autres espèces, ils ne l’appliquent même pas entre eux.
Je ne suis que l’âme d’un vieux requin qui a vu la vie évolué sur cette planète, qui aujourd’hui se meurt.
HUMAIN !!
Si tu es aussi intelligent que tu le dit, alors répare tes erreurs avant qu’il ne soit trop tard, pour toute la vie, qu’il y a ou qu’il reste en ce monde.
Arrête le massacre inutile, des centaines de milliers d’animaux que vous détruisez par jours.
Arrête la destruction de la forêt, la pollution de nos étendue d’eau, quelle soit douce ou salé.
Arrête tes centrales nucléaires, qui nous font plus de mal que de bien.
Arrête tes guerres inutiles.
Vous en avez jamais asse ?
A quoi vous sert cette accumulation de « richesses » et de terre.
Réfléchissez bien à votre avenir, car votre vie dépend de notre survie.

Signé.
Sharky le requin.



Marie-Pierre Gautier Charente



Dernière édition par karameltendre le Ven 6 Mai - 11:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emoticones.editboard.com/forum.htm
karameltendre
Prix régional


Nombre de messages : 606
Age : 49
Localisation : Tarn
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: [Recueil de nouvelles et de poèmes] L'envol des mots   Ven 6 Mai - 11:01

Le stylo

Hans était un jeune écrivain sans talent.
Pour payer ses factures il faisait des petits boulots par-ci par-là.
Un jour froid d’hiver, il fit la connaissance de Luna, une belle jeune fille à la peau pâle comme la lune.
Il l’invita à prendre une boisson chaude au café de « la pleine lune ».
Son propriétaire, qui était surnommé feu follet, était un passionné du surnaturel, et passait des soirées à raconter toutes sortes de contes et légendes de tous les pays.
Il avait une grande bibliothèque, qui contenait autant de livre de conte et légende fantastique que de science fiction, et aussi des livres d’astronomie.
Il passait le plus clair de sont temps à chercher une corrélation entre les histoires et la réalité.
Les gens le prenaient pour un illuminé, mais par-dessus tout il avait le cœur sur la main.
Il s’approcha de la table de Hans et Luna et tendit un paquet à Hans.

_ Feu follet « Joyeux anniversaire Hans »

Le jeune homme était étonné de cette attention, remercia et embrassa le barman.
Il ouvrit le paquet et vit un magnifique stylo encre.

_ Feu follet « peut-être que tu auras plus d’inspiration pour écrire, et que tu deviendras quelqu’un de célèbre ».

Luna s’excusa, sourit à Hans et à feu follet et quitta le bar.
Hans retenu un peu par feu follet, s’excusa et lui dit qu’il devait rattraper la jeune fille.
Mais arrivé dans la rue, Luna n’était déjà plus là.
Feu follet fut surpris de voir Hans partir aussi vite.

_ Feu follet « que se passe-t-il Hans, quelle jeune fille ? »

_Hans « La jeune fille qui viens de partir, je voulais lui demander si elle voulait bien sortir avec moi.
Ça fait des semaines que je la vois le soir, Feu follet, tu la connais ?

_ Feu follet « Mais quelle jeune fille ? »
De quoi parles-tu ?

Une voix au fond du bar se fit entendre.

_Il parle de la fille de la pleine lune, que l’on surnomme LUNA.
Elle a été retrouvée morte dans un champ, il y a 1 siècle aujourd’hui.
Elle a trouvé sa prochaine victime…

Hans commençait à avoir des sueurs froides qui lui coulaient dans le dos.

_Hans « mais de quoi vous parlez, elle était là à ma table, elle buvait un thé bien chaud, Feu follet c’est toi qu’il lui a servi en plus.

_ Feu follet « Oui je t’ai servi un thé, et un cognac comme tu me l'a demandé, mais je n’ai pas vu de femme à ta table ».

Un grand silence pesait maintenant dans le bar, un vent violent soufflait dehors, levant de gros nuages de poussières.
Les clients se levèrent payèrent leurs consommations et quittèrent précipitamment les lieux.
Hans et feux follet restèrent seul dans l’établissement, étonné de cette attitude peu orthodoxe pour des gaillards, comme ça.
À en croire leurs histoires, rien ne leur faisait peur.
Mais que voulait-il dire par : Elle a trouvé sa prochaine victime.
Hans serra la main de feu follet et retourna chez lui.
Le barman ferma son établissement et chercha des renseignements sur LUNA.
La fatigue se faisant sentir, il ferma ses livres et éteignit son pc.
Hans s’était couché, mais pensait toujours à Luna, il ne comprenait pas pourquoi elle était partie comme ça, puis finalement il finit par s’endormir à son tour.
Vers 4h du matin, le vent se tue.
Le calme revint dans la petite bourgade.
Hans se réveilla en sursaut, prit le calepin qu’il avait sur son bureau et commença à écrire.
Dans sa main, il tenait le stylo que Feu follet lui avait offert.
La plume glissait sur les pages jaunies du carnet, rien ne semblait l’arrêter.
Les idées se bousculaient dans la tête de Hans, les heures passèrent, et il était toujours en train d’écrire.
Vers 8h, il arrêta d’écrire et alla déjeuner.
C’était déjà la cohue dehors, car on préparait les fêtes de fin d’année.
Sitôt son déjeuner fini, Hans se remit à écrire, celà allait durer près de 2 semaines.
Les voisins se demandaient ce qu’il pouvait bien faire.
Puis d’un seul coup il sortit de son petit appartement en hurlant à tue-tête.

_ Hans « CA Y EST, JE L’AI MON ROMAN !!! »

Il partit tellement vite qu’il en oublia de fermer la porte de chez lui.
Azrael XEZBETH, son voisin, originaire de Transylvanie, le regarda partir le sourire aux lèvres.
C’était un homme qui parlait peu et qui était très bizarre.
Pour commencer Hans, se posta son livre en AR, pour protéger son écrit.
3 Jours plus tard, il le posta à son éditeur.
Il passa au bar de la pleine lune, pour remercier feu follet, en lui disant :

_Hans « Feu follet, soit tu m’as offert un stylo magique, soit c’est Luna mon ange gardien »

Puis il se fit servir un petit cognac pour se réchauffer et partit.
2 Mois plus tard Hans reçut des nouvelles de son éditeur, son livre remportait un franc succès.
Il allait gagner beaucoup d’argent, puis il écrivit un roman de trois tomes.
Cette gloire subite, changea Hans en un être, avare et cupide.
Ses amis ne le reconnaissaient pas.
Et Hans ne les connaissait plus.
Il faisait miroiter son argent et sa gloire aux yeux de tous, et ne daignait même pas donner un centime aux mendiants dans la rue.
Puis il décida de quitter le petit village, car cela ne correspondait plus à sa classe.
Cela faisait maintenant 3 ans que le succès éclaboussait Hans.
C’était l’approche de l’hiver, Un homme vint frapper sa porte.
Il était frigorifié, Hans reconnu feu follet.

_Hans « Que fais-tu là ?

_Feu follet « Il y a 6 mois mon bar a brûlé.
L’argent que l’assurance m’a donné a servi à payer les fournisseurs et l’enterrement de ma mère. Les créanciers ont refusé de me faire un prêt pour rouvrir un autre bar. »

_Hans « Tu n’a pas de chance, viens, tu vas manger un morceau et je vais te donner quelques vêtements plus chauds. »

Après s’être restauré et changé, Hans lui donna un peu d’argent pour qu’il puisse prendre une chambre à l’hôtel, et referma la porte derrière son ancien ami.
Feu follet, triste et fatigué, repartit réserver une chambre à hôtel.
Il ne fallait pas avoir le goût du grand luxe avec les quelques sous que Hans lui avait donné.
Mais il se dit que c’était mieux que rien.
Avant de s’endormir il fit une prière, en espérant qu’au moment venue, le seigneur aurait pitié de Hans.
Cette nuit-là, il fit un rêve étrange.
C’était une jeune femme qui était en train d’écrire une lettre.
Puis elle sortit poster son courrier quand une ombre surgit de nulle part et la tua.
Feu follet se réveilla en sursaut.
Misère de misère, pensa-t-il.
Quel cauchemar.
Mais il n’arrivait pas à retrouver le sommeil, quelque chose le tracassait.
Il passa la nuit à réfléchir, puis soudain…

_Feu follet « Bien sûr je sais qui est cette jeune fille.
C’est LUNA !!
Mais il y a quelque chose qui cloche encore, il faut que je me rappelle.
Ah zut alors, le rêve s’efface, mais que ce que c’est ?
Je la revoie, elle écrit sa lettre.
C’est pas vrai, il faut que je me souvienne de ce que c’est. »

Une petite voix dans sa tête lui dit :
Recouche toi et tu sauras.
Alors feu follet se recoucha et se rendormit.
Au petit matin, il se réveilla encore en sursaut et cria tout fort.

« LE STYLO !!
C’est le stylo de LUNA que j’ai offert à Hans. »

Il se leva, et couru à la villa de Hans, mais celui-ci ne lui répondit pas.
Feu follet attendit toute la journée, et jusqu'à tard dans la nuit, ou pris par la fatigue, il s’endormit de son dernier sommeil.
Hans finit par ouvrir la porte et vit feu follet, bleui par le froid le sourire aux lèvres.
Puis il entendit un ricanement, c’était Azrael XEZBETH.

_ Azrael XEZBETH « Tu l’as tué, Tu es un assassin ».

_ Hans « mais je vous connais.
Vous êtes mon ancien voisin.

_ Azrael XEZBETH « Ne te fit pas aux apparences Hans, Je ne suis pas ce que tu crois».

Il lui jeta une feuille froissée, où l’on pouvait voir ceci ».

Azrael : Ange de la Mort. Son pouvoir est immense car il incarne le Destin.
XEZBETH : Démon des prodiges imaginaires, des contes merveilleux et du mensonge ; il serait impossible de compter ses disciples.

Mais Hans était perdu, il ne comprenait pas vraiment ce qu’il voulait dire, c’était le rayon de…….

Et là il baissa la tête et regarda Feu follet.
Azrael XEZBETH avait raison.
Il était mort à cause de lui, de sa stupidité et de son égoïsme.
Il revint à son ancien village, il était comme feu follet, mort.
L’âme du village qu’était le bar de celui-ci avait tout emporté avec lui.
Frappé par une violente douleur à la poitrine, Hans s’écroula, sentant sa vie le quitter, et personne pour l’aider.
Il comprit à ce moment-là ce que feu follet avait dû ressentir.
Et pourtant ce sourire…

Mais une main se tendit vers lui, il leva les yeux et vit son ami, feu follet qui avait pour nom : Âzrièl Yékoutiéla

Qui veulent dire :

Âzrièl : Dieu est mon aide.
Yékoutiéla : Espoir de Dieu.

Hans se réveilla en sursaut et trempé de sueur, il regarda par la fenêtre de son misérable appartement les gens qui allaient et venait à leurs occupations.
Sur la petite table, il y avait le roman qui avait été publié quelques jours auparavant, et qui remportait un énorme succès.
Il devint très riche, mais resta au village, et aida Feu follet à faire les réparations de son café « La pleine lune ».

Le titre de son Roman s’intitulait : "Une deuxième chance".


Marie-Pierre Gautier Charente




Dernière édition par karameltendre le Lun 25 Fév - 23:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emoticones.editboard.com/forum.htm
Corynn
Prix Goncourt


Nombre de messages : 3256
Age : 52
Localisation : Gascogne & Bretagne
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Re: [Recueil de nouvelles et de poèmes] L'envol des mots   Ven 6 Mai - 12:54

Oh la la , j'ai bien cru que cette histoire finirait mal, mais heureusement, il n'en est rien, et même la morale est sauve à la fin !

Bravo mon Bonbontendre !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.taolenn.com/Artistes/CorynnThymeur/CorynnThymeur.htm
sylvain.le.braz
Peu connu
Peu connu


Nombre de messages : 129
Age : 35
Localisation : Brest
Date d'inscription : 12/01/2011

MessageSujet: Re: [Recueil de nouvelles et de poèmes] L'envol des mots   Ven 6 Mai - 13:20

Waouh ! Voilà un chef d'oeuvre ! Mais que fait donc cette nouvelle sur le forum ? est-elle au moins mise dans les nouvelles des adhérents sur ce site ? ou alors, fait-elle partie de ce recueil dont on parle plus haut ?
En tout cas, bravo pour ' le stylo ' ; on se laisse facilement emporter par cette histoire empreinte de légendes ... J'ai cru moi aussi que comme Hans avait pris le crayon, il avait un peu donné son âme au Diable, donc j'ai également pensé que le conte finirait mal.
En résumé : du mystère, Dieu, Le Diable, du surnaturel ( le stylo magique, les apparitions de Luna, la " réincarnation " de Feu Follet ) : on a droit à tout dans cette nouvelle, et ce, pour mon plus grand plaisir ...
Cette nouvelle est vraiment superbe !
merci, karamel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bibliothequeducenacle.drupalgardens.com/interviews
karameltendre
Prix régional


Nombre de messages : 606
Age : 49
Localisation : Tarn
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: [Recueil de nouvelles et de poèmes] L'envol des mots   Ven 6 Mai - 13:31

Oui sylvain, cette nouvelle fait partie du recueil l'envol des mots.
Merci pour ton compliment qui me touche beaucoup.
Merci Corynn.

Je vais poster les 9 textes que j'ai publié dans le livre.

En voilà 2 autres.

L’esprit de Tsu, mon ami (Tsunami).

Tsu tu te dis mon ami et pourtant tu as tout détruit, ma famille, mes amis, ma vie.
Aujourd’hui je suis seul(e) comme beaucoup d’autres personnes, malgré la solidarité qui est née entre nous jamais je ne retrouverai ce que tu ma pris.
Cette fête de Noël qui représente le renouveau, tu en as fait un linceul, si noir, que rien, même pas la lumière du soleil ne peux passer au travers.


Oh Terre !! Pourquoi as-tu puni ainsi tes enfants ?
Maintenant que la terreur nous a frappés, aide nous à trouver la force de continuer.

Une année de courage et de labeur pour redonner un semblant de vie, à cette destruction massive, pourtant à nouveau tu va encore nous punir, et ce tremblement de terre un an jour pour jour nous marque au fer rouge dans notre chair aux cicatrices encore à vif.

Oh !! Planète Mère !! Ne nous puni pas aussi sévèrement, pardonne nous s’il te plait, pardonne notre stupidité, donne nous la chance de nous racheter.

Je sais que tu souffre beaucoup de notre violence, et que maintenant tu en as assez, ne nous puni pas encore aussi violemment.

Tu nous as donné la vie et tu es en droit de nous la reprendre, mais je te le demande encore une dernière fois, ai PITIÉ DE NOUS.


Nous enfants de la terre, devons reconsidérer la façon que nous avons eu jusqu'à présent de traiter notre planète, ne cherchons pas plus loin pourquoi elle est aussi en colère contre nous.
Elle travaille chaque jour à nous faire voir les dégâts que l’on lui fait subir, certes certains pays certaines villes serons plus propices à payer pour les autres mais sachez que l’on ne connaît pas d’avance toutes les surprises que la terre nous réserve.
Tôt ou tard ceux qui ce crois à l’abri payerons le pris de leurs affronts.

PS : La terre se révolte de plus en plus souvent, et nous ne pouvons pas toujours prévoir ses colères qui sont puissantes et destructrices, alors soyons humble devant notre MÈRE LA TERRE.




Marie-Pierre Gautier Charente





Tsu mon ami

Tsu était différent des autres enfants, il avait la peau sombre comme la terre, les cheveux jaunes comme le soleil, et les yeux bleus comme l’eau, et il avait le visage abimé comme le sol d’un jardin.
Il se plaisait à dire que son père était le soleil, sa mère la terre et sa sœur l’eau, mais Tsu était orphelin.
Enfant nous étions toujours ensembles, alors que les autres se moquaient de lui et le repoussaient.
Il ne disait rien mais je sentais la douleur et la rage qu’il y avait en lui.
Il aimait la nature, et tout ce qui était vivant, venait vers lui ou poussait autour de lui.
Les années passèrent pleines de joie et de douleur.
L’année de mes 13 ans allait amorcer un tournant dans ma vie.
En juillet 2003, les autres jeunes m’invitèrent pour la première fois à une de leur fête.
Puis cela allait se représenter de plus en plus souvent et sans m’en rendre vraiment compte je laissais Tsu seul plus souvent.
Je pensais que les moments que nous passions ensembles compensaient mes moments d’absence.
Tsu ne disait rien, il ne se plaignait jamais.
Les mois passèrent.
En ce 24 décembre 2003 je devais aller voir Tsu avant d’aller à la fête, mais je ne le fis pas, Il s’en était douté alors il était venu me voir chez moi avant que je parte.
J'abrégeais notre entrevue car j’étais pressé d’aller m’amuser, il me souri et reparti, pendant le trajet je me remémorais son visage, il était fatigué et triste, mais la fête effaça vite cette vision.
Quand elle se termina, sans un détour pour te voir, chez moi je m’en retournais.
Mais vers 5h du matin les remords revinrent à la surface, mes yeux mis-clos, je vis sourire ton visage, triste et sauvage qui disparu dans la brume de mon sommeil.
Je couru chez toi mais tu n’étais pas là, quand me dirigeant vers la grange de notre enfance, soudain ce sentiment lourd et angoissant, prit mon cœur en étau.
Assis dans la paille, les jambes repliées, ton front sur tes genoux bras croisés autour des jambes ainsi tu t’es envolé.
A coté de toi, un papier, avec inscrit dessus tes derniers souhaits.
Tes mots me disaient :

_ A toi je demande ce service :
Plante cette graine pour moi mon ami.
C’est l’arbre de vie, car je n’ai pas eu le temps….
2 ans de ta vie tu devras donner pour que pousse l’arbre, amour et douceur sont ses engrais.
Dans 2 ans les cosses pleines de vie éclateront aux quatre vents pour que la vie trouve son chemin.
Mais tu dois savoir une chose très importante, on récolte ce que l’on sème.

Après avoir lu le mot, je fis mes adieu à Tsu et retourna chez moi pour signaler sa mort.
Je pris soin de la graine, je l’installais dans une terre riche et je l’arrosais copieusement, comme un miracle je vis les racines sortir de la graine ainsi que la tige, je la voyais grandir tous les jours comme un spectacle fabuleux, la plante était prospère mais ce spectacle avec le temps j’en pris l’habitude, les mois passèrent, je changeais la plante de pots pour quelle soit à l’aise mais c’était devenu un automatisme, et je décidais enfin de m’amuser un peu avec mes amis.
Pendant 1 an et demi sans faille je m’attelais à ma tâche.
Je prenais toujours soin de la plante mais avec moins d’ardeur, le matin je l’arrosais et le soir j’enlevais les feuilles mortes et les mauvaises herbes quand il y en avait.
Les 5 derniers mois je vis, les cosses de la plante qui s’épanouissaient malgré la perte de quelques feuilles, et le jaunissement des autres.
L’arbre changea de couleur, je la changeais de pot de terre mais rien ni faisait car elle dépérissait quand même sauf les cosses qui grandissaient toujours.
J’en conclu que cela faisait partie de son cycle.
Le 24 décembre 2005 je la portais sur la plage pour quelle profite d'un maximum de soleil, ses cosses une fois gorgées de ses rayons et de sa chaleur éclatèrent et le vent emporta les graines vers la mer.
Ma tâche était accomplie, je pouvais penser au réveillon. Je fis la fête comme tout le monde et une fois le réveillon fini je me couchais satisfait de mon travail, car les graines qui étaient sorties par milliers étaient promesse de vie.
Le matin un bruit sourd me réveilla, un livre qui était posé sur ma commode venait de tomber je me mis à la fenêtre et je regardais vers la plage avec mes jumelles, et là je vis, mon père, ma mère et ma sœur, la terreur sur leurs visages et dans leur yeux, derrière eux, un mur d’eau qui s’élevait très haut vers le ciel, et là je reconnue les yeux de Tsu.
La colère de sa sœur (l’eau) et de sa mère (la terre) était sur nous.
J’allais quitter la chambre quand je vis un papier sur le sol, c’était le mot qu'il m’avait écris.
_« On récolte ce que l’on sème. »
Et la je compris ce que cela voulait dire.
Ce n’était pas l’arbre de vie que j’avais fait pousser mais l’arbre de mort, car je l’avais nourri avec mon égoïsme, et ma désinvolture.
Il était comme Tsu, il avait juste besoin d’amour.
Ça fait maintenant un an passé, que ta mère et ta sœur ce sont misent en colère après nous, Tsu je te demande pardon, car je sais maintenant ce que c’est d’être seul, sans famille et sans amis mais aussi d’être différent car depuis mon visage n’est plus le même, il ressemble à une terre que l’on vient de retourner.
L’amour est plus précieux que tout en ce bas monde, mais il a aussi comme fidèle compagne l’amitié, à eux deux ils sont les piliers de notre vie.
Sans amour ou sans amitié la vie devient très triste, voire pour quelques personnes, invivable.

Bisous à tous le monde.


J’ai écris ce texte pour que l’on comprenne mieux le premier texte (L’esprit de Tsu, mon ami).


Marie-Pierre Gautier Charente



Dernière édition par karameltendre le Mer 11 Mai - 11:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emoticones.editboard.com/forum.htm
sylvain.le.braz
Peu connu
Peu connu


Nombre de messages : 129
Age : 35
Localisation : Brest
Date d'inscription : 12/01/2011

MessageSujet: Re: [Recueil de nouvelles et de poèmes] L'envol des mots   Ven 6 Mai - 17:19

Comment on fait pour se le procurer, ce livre ? les deux liens donnés bien avant ne semblent pas marcher
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bibliothequeducenacle.drupalgardens.com/interviews
karameltendre
Prix régional


Nombre de messages : 606
Age : 49
Localisation : Tarn
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: [Recueil de nouvelles et de poèmes] L'envol des mots   Ven 6 Mai - 20:14

Il n'est plus disponible.

Voilà mon avant dernier texte.

Une vie pour une poignée d’argent.

Myriam est une petite fille de 7 ans.
Ses parents sont très pauvres, si pauvres que les enfants fouillent dans les décharges pour trouver à manger.

Myriam :

Mitia, ma sœur ainée, avait quitté la maison il y a 18 mois, et elle me manquait beaucoup.
Ma maman attendait son 9e enfant.
Des gens lui avaient donné une avance sur le travail de ma sœur, elle était partie travaillée aux Amériques..
Ma maman m’avait dit qu’un jour on se retrouverait toute les 2.
Au début on recevait du courrier mais depuis quelques mois on avait plus de nouvelles, elle m’avait dit aussi que c’était parce qu’elle devait avoir trop de travail.
Puis des hommes sont venus parler à maman, et ils m’ont regardé.
Ce soir là, maman m’a dit qu’ils avaient trouvé un travail pour moi et que je n’avais plus à fouiller les poubelles.
Elle m'a montré l’argent qu’ils lui avaient donné, en avance sur mon travail, elle en avait profité pour acheter à manger et quelques affaires pour le futur bébé.
Ils devaient venir me chercher, une semaine plus tard, pour me montrer mon travail.
Quand la semaine fut passée, les hommes sont revenus pour me prendre, et là je compris que je ne reverrai plus ma famille, mais j’avais espoir de revoir ma grande sœur.
Je hurlais quand même car je ne voulais pas quitter mes frères et sœurs ainsi que ma maman.
Je l’appelais, la suppliais, je me rappelle quelle regardait la grosse épaisseur de billet quelle avait dans la main, tourna les talons sans rien me dire et claqua la porte derrière elle.
Les hommes me prirent de force et me jetèrent dans un camion, et avant de fermer la porte, il y en a un qui m'a dit :
Ne pleure pas fillette car ta maman ta vendu, maintenant tu nous appartiens.
Ils me firent passer des tests, ils appelaient ça un bilan complet, puis ils m’installèrent dans une chambre blanche, il y avait des tas de jouets, et je mangeais à ma faim.
Chaque jour ils me demandaient de me peser.
Me donner tout ce que je voulais pour manger.
Même des Bonbons, car ils me disaient que je devais me remplumer pour mon futur travail.
Puis un jour un homme est venu pour me dire que je devais refaire des tests.
Depuis presque 1 mois que j'en faisais j’en avais pris l’habitude.
Puis il regarda mes yeux et me fit des tas de compliments et il me proposa de faire un petit tour à la campagne puis dans des musées etc.
Je passais une journée féérique, c’était un compte de fée que je vivais, pour finalement, par la suite, vivre un vrai cauchemar.
Le lendemain on me prépara pour une petite intervention.
Au moment des examens ils m’avaient trouvé un petit souci de santé, mais rien de grave disaient-ils.
Arrivée à la salle d'opération, ils finirent les derniers préparatifs et puis je m’endormis.
Quand je me réveillais une douleur à la tête me fit pleurer mais au moment de pleurer une douleur encore plus violente se fit sentir.
Un bandage me cachait les yeux.
Que c’était-il passé ?
Puis j’entendis une bribe de conversation et là je compris ce qu’il m’arrivait.
On venait de vendre mes yeux à un riche couple, leur fils, avait eu un accident et il avait perdu la vue, et mes yeux devaient remplacer les siens.
Je compris que plus jamais je ne reverrai le visage de ma sœur, mais j'avais toujours l'espoir de l'entendre.
Un mois plus tard on me prépara pour une autre intervention, et quand je me réveillai une douleur à mon coté droit me fit hurler.
On me donna quelques calmants, et une piqure pour dormir.
Je savais maintenant, que jamais je ne reverrais ma sœur, je venais de comprendre quelle n’était plus de se monde.
Aujourd’hui, je vais avoir une autre intervention, la dernière remonter à 5 mois, je sais que je vais rejoindre ma sœur, au près du père éternel.
Je les entends parler, ils ne se cachent plus.
Ils on besoins de mon cœur, et vont récupérer, mon dernier rein, et je ne sais pas quoi encore.
Ma mère m'a vendu pour une poignée d’argent à des monstres, j’ai su qu'elle était au courant de ce qu’ils allaient faire de moi.
Elle m'a vendu entière pour qu’ils me vendent par petits bouts.
Je les entends ils me disent qu’ils me mettent l’anesthésie, j’entends maintenant un bruit sourd, le sommeil m'envahit.
Je ne reverrai jamais le jour, ni la vie, je m’endors pour ne plus jamais me réveiller.

J’avais 7 ans et la vie devant moi, je ne souhaite qu’une chose maintenant, c’est que ma vie aide les autres enfants à vivre, comme ça je ne l’aurai pas perdu en vain.

Vivez enfant du monde, vivez pour moi qui n’ai pas eu la chance de vivre.




Marie-Pierre Gautier Charente




Dernière édition par karameltendre le Ven 6 Mai - 20:34, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emoticones.editboard.com/forum.htm
sylvain.le.braz
Peu connu
Peu connu


Nombre de messages : 129
Age : 35
Localisation : Brest
Date d'inscription : 12/01/2011

MessageSujet: Re: [Recueil de nouvelles et de poèmes] L'envol des mots   Ven 6 Mai - 20:18

Zut !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bibliothequeducenacle.drupalgardens.com/interviews
karameltendre
Prix régional


Nombre de messages : 606
Age : 49
Localisation : Tarn
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: [Recueil de nouvelles et de poèmes] L'envol des mots   Ven 6 Mai - 20:38

Je suis désolée. Sad

Voilà le dernier texte que j'ai publié dans ce livre.

Aux portes de la mort

Il pleut, et un vent glacial souffle sur cette plaine boueuse et ensanglantée, les gémissements qu'il transporte arrivent jusqu'à moi.
Je me demande alors qu'est-ce qui me fait pleurer, le froid du vent qui cingle mon visage, les plaintes des mes camarades ou la douleur de ma jambe à moitié arrachée par un obus ?
Je ferme les yeux mais je sais que je ne dois surtout pas m'endormir car mon ami julien dit Juju est partie chercher les secours.
Je ne sens plus mes pieds, ni mes mains, je suis gelé.
Je n'entends plus rien, même le vent s'est tût j'ai dû m'endormir, mon ami n'est toujours pas revenu, à côté de moi c'est un vrai charnier, je me rends compte que je n'ai plus froid, et que je ne sens plus de douleur.

Mais que ce passe-t-il, suis-je mort ?
Pourtant je pense, je raisonne, je ne sais plus ou j'en suis.
Au dessus de moi un ciel dégagé m'offre un spectacle réjouissant, les étoiles dansent pour moi, c'est comme si j'étais parmi elles à virevolter de ci delà.
Je regarde encore autour de moi mais tout a changé, le champ est couvert d'une multitude de fleurs, quelqu’un s’approche de moi, mais je ne vois pas son visage.
Ce calme me fait douter de mon existence.

_ Bonjour Mike, ce n’est pas ton heure, tu ne peux rester parmi nous, tu as une tâche à accomplir.

_Julien c’est toi ?

_Oui Mike c’est moi, je n’ai pas réussi, mais toi tu peux le faire.

_C’est impossible, ma jambe………

_Jamais rien n’est impossible, c’est juste une vision des choses que l’on a, on peut se sentir dépassé et c’est à ce moment là que cela nous semble impossible.

_Ta fiance Rachel a été embauchée sur le front et si tu ne surmonte pas ta douleur, ta peur, et ta fatigue, elle mourra.

Puis Mike ouvre les yeux, à nouveau le vent souffle, la douleur le cloue sur place.
Mais il ne veut pas perdre celle qu’il aime par-dessus tout, son seul amour, la seule personne qu’il lui reste en ce monde cruel.
Il se met à ramper, sa jambe tient juste par un morceau de chair, il prend son couteau, et le coupe pour se libérer de ce poids mort, puis arrache un morceau de tissus dans un abri de tranchée pour s’en faire un garrot.
Dieu seul sait combien de temps il rampa pour trouver de l’aide, mais il entendit un camion rouler vers lui avant de perdre connaissance.

Il se réveilla quelques jours plus tard avec autour de lui sa famille.
Ses parents sa femme et leur petite fille de 6 mois, il venait d’avoir un accident de voiture.
Sa vie était hors de danger.

_Comment vas-tu Frédéric ?

Sur le moment il ne comprenait pas pourquoi sa femme l’appelait ainsi.
Puis il se rappela que c’était son prénom, mais alors qui était Mike ?
Il raconta son histoire à son petit cercle familial, et son père lui dit que ce qu’il venait de rêver était ce que son père avait vécu pendant la guerre, mais jamais il ne l’avait raconté à son petit fils.
Mike étais le prénom du grand père de Frédéric, et Julien était le meilleur ami de celui-ci.
Frédéric leva le drap et vie que sa jambe était là avec une grande cicatrice comme si on la lui avait recousue, cela étonna la famille et les médecins car dans l’accident il n’avait jamais perdu sa jambe, mais personne ne pu donner une explication.

Moi je la connais, vous venez de faire un tour dans la 4eme dimension.


Marie-Pierre Gautier Charente


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emoticones.editboard.com/forum.htm
sylvain.le.braz
Peu connu
Peu connu


Nombre de messages : 129
Age : 35
Localisation : Brest
Date d'inscription : 12/01/2011

MessageSujet: ' aux portes de la mort '   Ven 6 Mai - 20:47

Très beau texte ! Quatrième dimension ou pas, moi j'y crois !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bibliothequeducenacle.drupalgardens.com/interviews
karameltendre
Prix régional


Nombre de messages : 606
Age : 49
Localisation : Tarn
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: [Recueil de nouvelles et de poèmes] L'envol des mots   Ven 6 Mai - 21:11

Merci Sylvain.
Voilà, je n'ai plus de texte à poster.
Merci de m'avoir lu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emoticones.editboard.com/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Recueil de nouvelles et de poèmes] L'envol des mots   Aujourd'hui à 3:06

Revenir en haut Aller en bas
 
[Recueil de nouvelles et de poèmes] L'envol des mots
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Recueil de nouvelles et de poèmes] L'envol des mots
» Annexe 3 Le recueil de Nouvelles Fantastiques 2009
» Disneyland: recueil de nouvelles chez Flammarion
» Un tricot de maux - recueil de nouvelles
» Mon recueil de nouvelles "Arsouille mental(e)"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La lampe de Chevet :: LITTERATURE :: • Vos Lectures de romans, Recueils de nouvelles et de Poésies-
Sauter vers: