La lampe de Chevet

Les auteurs parlent entre eux, infos et jeux littéraires.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'angélus du Soir (B.Clavel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marie C
Ecrivain
Ecrivain


Nombre de messages : 329
Date d'inscription : 09/06/2007

MessageSujet: L'angélus du Soir (B.Clavel)   Mer 15 Juil - 17:03


4 ème de couverture :

Le temps et les hommes passent sur le Royaume du Nord…A Val Cadieu, le long de la rivière Harricana, tous sont morts ou partis. Koliare, l’Ukrainien, les Garneau… il ne reste plus que le vieux Cyrille Labrèche. Seul avec son cheval. Tel un forcené, il travaille. Avec fièvre. Jusqu’au bout de ses forces. Il songe aux autres. A ceux qui ont fui. Il les maudit mais sait qu’après la terrible crise dont il se fait le prophète, ils reviendront. En attendant, il garde leurs terres, avec une intégrité de bête sauvage. Il en défriche de nouvelles. Encore. Et toujours. Jusqu’au délire. Et dans la nuit qui hurle, il voudra, dernière folie, sonner l’angélus pour ce peuple de fantômes qui a déserté l’église, navire perdu dans une tempête qui l’engloutira.
Dans ce tête à tête pathétique d’un homme et d’un cheval, Bernard Clavel retrouve la force des grands récits épiques, la vérité profonde des mythes les plus simples : la terre, la mort, le dernier homme, l’infracassable nature, le courage et par-dessus tout, l’espoir. Il nous prend comme une mer que rien n’arrête.

Mon avis :
Jusqu’au bout de ce roman, on reconnaît l’humanisme sans faille de Bernard Clavel et son amour des hommes.
Là, il s’agit d’un vieil homme qui ne veut pas céder un pouce de son village pourtant déserté par tous les autres.
On passe de ses monologues à ses altercations avec les disparus, les maudissant de l’avoir laissé seul.
Seul ? il ne l’est pourtant jamais : sa jument, Bergère, devient sa confidente, les mésanges et autres oiseaux, ses amis, il leur parle à eux aussi.
Grand récit, grand moment de lecture, grande émotion devant ce vieillard aux prises avec ses souvenirs, sa solitude et sa soif de vaincre, de rester debout, malgré un corps usé et fatigué.
Un grand Clavel, faut-il le dire ? encore et encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marie-chevalier.com
claudy
Grand écrivain
Grand écrivain


Nombre de messages : 833
Age : 77
Date d'inscription : 09/06/2007

MessageSujet: Re: L'angélus du Soir (B.Clavel)   Mer 15 Juil - 18:44

Clavel , encore et toujours !
Un grand écrivain qui ne sait écrire... je ne devrais dire parler qu'avec son coeur !

Je l'ai lu, ce livre ! Merci Marie de ce partage ... et bisous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-ciel-et-plume.chez-alice.fr
 
L'angélus du Soir (B.Clavel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'angélus du Soir (B.Clavel)
» angélique : l'appel gagnant.
» L'Angélus d'Homs et Giroud
» Formation Professionnelle en cours du soir
» [Golon, Anne & Serge] Angélique, marquise des anges

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La lampe de Chevet :: JEU ET DÉTENTE :: • Lectures autour d'une tasse de café-
Sauter vers: